0

Faire un bivouac dans les Vosges, c’est juste TROP. BIEN ! On trouve le bon spot après une rando, on sort la tente, on s’installe. Petit dîner au calme sur les crêtes ou dans la forêt. Mais parfois (souvent), tout ne se passe pas exactement comme prévu. Alors pour vous aujourd’hui, on a listé les 20 trucs qui arrivent forcément une fois dans un bivouac dans les Vosges !

Les 20 choses qui arrivent pendant un bivouac dans les Vosges

  1. Oublier sa lampe frontale et se coucher à 21h
  2. Se prendre les pieds dans les fils tendeurs de la tente
  3. Se couper un bout de peau de l’index avec son Opinel
  4. Remettre ses chaussures de rando encore mouillées de la veille
  5. Ne pas dormir à cause d’un oiseau qui chante au-dessus de la tente TOUTE. LA. NUIT.
  6. Se réveiller en pleine nuit au bout de la tente parce que finalement, le terrain est plus pentu que ce que l’on pensait
  7. Arriver à un spot déjà occupé par des campeurs équipés d’enceintes portables (oui, au plusieurs enceintes)
  8. Se faire bouffer son petit-déjeuner par des souris
  9. Ne pas avoir bien étudié l’emplacement et se prendre un bon petit vent dans la nuque qui passe sous la toile de tente
  10. Se faire réveiller en pleine nuit par la respiration d’un animal tout proche. Dont on doute de l’identité exacte
  11. Se rendre compte au moment du coucher qu’un caillou nous a échappé pile sous l’emplacement du tapis de sol
  12. Avoir envie d’aller aux toilettes une fois glissé dans son sac de couchage
  13. Ne pas réussir à dormir à cause de son•sa voisin•e qui ronfle
  14. Oublier à peu près n’importe quoi qu’il était prévu d’emporter
  15. Se réveiller en pleine nuit à côté de son tapis de sol parce qu’on s’est installé dans une cuvette
  16. Prendre conscience que vraiment, ce sac de couchage doit être lavé dès le retour !
  17. Se demander, au moment de s’endormir, si on a bien fermé à clé la voiture quand on a commencé la rando
  18. Entendre au réveil le début d’une battue de chasse quelque part dans la forêt
  19. Entendre à 5h30 le dimanche matin la petite foulée d’un groupe de 25 traileurs motivés autour du Mont-Sainte-Odile
  20. Sentir que quelque chose est mouillé dans cette tente alors qu’il ne pleut pas. Oui, c’est votre gourde mal fermée

Mais finalement, se réveiller après son bivouac dans les Vosges au son de la forêt et des oiseaux, ça vaut toutes les galères du monde ! Non ?

Un autre top ? Par ici !👇🏻

Les 25 profils qu’on rencontre dans une randonnée en groupe

Et si tu en veux encore plus, abonne-toi à la newsletter !


 

Ça vous a plu ? Il en manque ? Dites-nous ce que vous en avez pensé en commentaire et sur la page Facebook de “Vosges qui peut !” 

👍🏻 Je like la page Facebook “Vosges qui peut !”

Commentaires
Quentin Cogitore
J'aime la montagne et les plaques d'immatriculation suisses. J'ai créé Vᴏꜱɢᴇꜱ ǫᴜɪ ᴘᴇᴜᴛ ! avec l'idée de vous aider à partir à l'aventure.

Rando raquettes en Forêt Noire : autour du Schliffkopf

Previous article

Rando dans les Vosges avec enfants : le tour du Mont Sainte-Odile

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *