0

Les Vosges constituent un territoire naturel dense d’activités ! Randonnée, trail, VTT, parapente, escalade ou alpinisme : il y en a réellement pour tous les goûts ! À l’occasion du salon Tourissimo du 14 au 16 février 2020, “Vosges qui peut !” est allé à la rencontre de professionnels du tourisme dans le Grand Est et plus particulièrement dans le massif des Vosges. L’objectif : échanger avec eux sur leur vision des activités de pleine nature aujourd’hui et les défis qui les attendent pour les prochaines années.

Vous lisez un article sponsorisé, merci de nous soutenir 🤗
Cet article est publié en partenariat avec le salon Tourissimo, le salon du tourisme dans le Grand Est. Tous les ans, Tourissimo fait la part  belle au voyage et à l’aventure au Palais des Congrès de Strasbourg.

Cette année, les organisateurs nous ont proposé de rencontrer deux exposants acteurs du tourisme nature dans le Grand Est.

Rencontre avec Yamina Ben Ali du Club Vosgien au salon Tourissimo

Pouvez-vous vous présenter et présenter le Club Vosgien ?

Yamina Ben Ali : je suis la directrice de la Fédération du Club Vosgien. Ma mission consiste à coordonner les projets de la Fédération, que ce soit au niveau du numérique ou de la communication avec nos associations et nos partenaires. Je suis également un soutien administratif du président de la Fédération dans sa mission. 

Le Club Vosgien est une structure historique de taille dans le Grand Est : nous comptons 126 associations et quelques 32 000 membres ! En plus d’entretenir et baliser les 20 000 km de sentier du Massif, nous réalisons une mission de loisirs et d’activités de pleine nature.  Une structure qui a autant d’activités et de missions, c’est rare en France ! Et pour le mener à bien, nous travaillons en étroite collaboration avec les acteurs du territoire : le Massif des Vosges, les Parcs Naturels des Ballons des Vosges et des Vosges du Nord, le Département…

Le Club Vosgien au salon Tourissimo

Le Club Vosgien était présent au salon Tourissimo

Quelles sont les dernières actualités du Club Vosgien ?

Depuis l’été 2019, le Club Vosgien propose gratuitement sur son site des idées randos avec toutes les infos. Nous collaborons avec la plateforme Outdoor Active qui héberge nos fiches randos et nous sommes fiers de compter aujourd’hui 1 million de rando affichées pour 50 000 engagements (clics, téléchargements, impression de l’itinéraire). À travers ce grand projet, notre objectif est rendre visible notre univers grâce au digital.

Nous avons également mené avec le Parc Naturel des Vosges du Nord un projet de création d’aires de bivouac dans l’aire du Parc. Nous avons ainsi recommandé différents lieux pour l’installation de ces aires parce que nous nous sommes rendus compte qu’il y avait de plus en plus de randonneurs qui bivouaquaient. Et pour prévenir le bivouac sauvage, le Parc a voulu créer, comme en Allemagne, des aires de bivouac.

Enfin, les nouvelles cartes IGN qui sortiront en mars 2020 ont été co-éditées avec le Club Vosgien. Les circuits et les balisages ont été mis à jour, ils n’avaient pas été répertoriés depuis 10 ans ! Les randonneurs pourront donc accéder à une information fraîche et claire ! 

Quels sont les défis pour un club qui a plus de 150 ans ?

Clairement, nous digitaliser ! Nous voulons proposer des randonnées de qualité en mettant en avant notre territoire. Cela passe par du contenu de qualité grâce à une équipe dédiés de 25 personnes qui proposent ces idées randos contenu. Elles sont formées par nos soins et ceux du directeur de Outdoor Active.

Quelles sont les actions du Club Vosgien face au changement climatique qui opère sur le massif ?

La fréquentation du massif est importante et il faut pouvoir l’accompagner. Nous sommes en train de dérouter certains sentiers pour préserver des zones sur-fréquentées. Notre rôle n’est pas d’aller avec une pancarte pour interdire les accès – nous laissons cela à d’autres associations qui le font très bien – mais nous pouvons être des lanceurs d’alerte, des veilleurs du paysage ! La commission environnement, c’est le cheval de bataille d’Alain Ferstler, le président de la Fédération depuis son élection en 2017.

Et quant au respect de aménagement en place comme les abris, nous ne constatons constate pas un mauvais usage de notre côté. Même s’il y a parfois des débordements, cela reste minime. 

Quel est l’intérêt pour le Club d’être présent sur le salon Tourissimo ?

Pour nous, l’intérêt est pouvoir promouvoir nos activités de pleine nature et nos associations adhérentes. Cela nous permet aussi de venir à la rencontre de nos publics locaux. La partie touristique est incontournable du Club et elle nous permet de détailler les activités que l’on propose à nos membres.

Le parvis du Palais de la Musique et des Congrès à Strasbourg à l'occasion du salon Tourissimo

Abonnez-vous à la newsletter de Vosges qui peut ! !


🔍 Le salon Tourissimo en chiffres

🗓 3 jours dédiés au voyage : du vendredi 14 au dimanche 16 février 2020

🧳 3 univers : “ici et ailleurs”, “destinations nature et loisirs” et “bien-être”

🎫 visiteurs curieux pour l’édition 2020

🤝 62 exposants de tous horizons

Merci d’avoir lu cet article sponsorisé ! Nous produisons parfois du contenu pour le compte d’annonceurs qui ont un lien étroit avec la nature et/ou les Vosges. Votre lecture nous permet de faire vivre le magazine et de vous proposer de nouvelles idées rando. Suivez-vous sur les réseaux !

👍🏻 Je like la page Facebook “Vosges qui peut !”

Plus d'articles dans Actus outdoor

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *