0

Le toit des Vosges qui culmine à 1 424m d’altitude ne sera accessible aux randonneurs, vététistes et autres amoureux de la nature que sur présentation d’un laisser-passer. Celui-ci sera délivré dès le mois de décembre 2019 par le Parc Naturel du Ballon des Vosges et la Gendarmerie.

Un laisser-passer pour grimper au Grand Ballon

La nouvelle qui a de quoi surprendre a été annoncée hier au cours d’une conférence de presse très attendue par les  professionnels de la montagne et les amoureux du massif . Il faudra dorénavant un permis pour tenter l’ascension du Grand Ballon dès le 1er janvier 2020. Et la liste d’attente pour avoir son permis d’ascension continue de s’allonger depuis l’annonce…

Le toit des Vosges ne sera accessible qu’avec un laisser-passer

La mise en place d’un permis rappelle à plusieurs égards celle du Mont Blanc par le maire de Saint Gervais en septembre 2018, Jean-Marc Peillex. Ce dernier militait depuis des années pour réglementer l’accès au sommet des Alpes.

Une restriction nécessaire pour préserver la biodiversité du Grand Ballon

Avec ses 5 réserves naturelles nationales et ses 3 réserves naturelles régionales, le Parc naturel régional des ballons des Vosges est un acteur clé de la préservation des patrimoines naturels.

C’est une décision qui a été difficile à prendre mais qui est devenue nécessaire

Laurent Seguin, Président du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges

Le sommet du Grand Ballon accueille une faune riche mais fragile

Le Parc naturel régional des ballons des Vosges qui fête ses 30 ans en 2019 en est arrivé à la conclusion que la montée au Grand Ballon devait être encadrée pour préserver la faune et la flore locales, particulièrement menacées à cet endroit du massif. “C’est une décision qui a été difficile à prendre mais qui est devenue nécessaire” a déclaré Laurent Seguin, le président du Parc.

C’est un mal pour un bien, mais les amoureux du Grand Ballon s’habitueront

Laurent Seguin, Président du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges

L’une des vues typiques du Grand Ballon qui ne sera désormais plus accessible aussi facilement

“Notre massif est en effet doté de richesses naturelles, d’un patrimoine génétique d’espèces sauvages qu’il faut protéger et maintenir” a quant à lui indiqué Alain Ferstler, le président de la fédération du Club Vosgien. Le Club Vosgien et ses nombreux bénévoles œuvrent au balisage et à l’entretien de plus de 20 000 km de sentiers. “C’est un mal pour un bien, mais les amoureux du Grand Ballon s’habitueront” a affirmé M. Ferstler.

Interdiction d’accéder au Grand Ballon : quelle organisation pour les amoureux de la nature ?

La demande de permis sera à adresser au peloton de gendarmerie de montagne (PGM) de Horohd, référent en la matière. “Nous nous attendons à une forte demande” a indiqué le major Philippe Viré, commandant du PGM 68 basé dans la vallée de Munster.

Le PGM de Hohrod est un acteur central du secours en montagne en Alsace – Facebook @peloton.de.gendarmerie.de.montagne.du.haut.rhin

Principalement affecté au secours en montagne sur le versant alsacien du massif vosgien, le PGM conduit également des missions de recherche de personnes en montagne. Dorénavant, il devra aussi gérer les demandes de permis des randonneurs, traileurs et vététistes pour accéder au sommet du Grand Ballon.

Concrètement, un brigade assermentée contrôlera l’accès au sommet du Grand Ballon depuis la ferme auberge du Haag. Et si vous n’êtes pas en possession du sésame, l’accès vous sera simplement refusé et vous devrez faire demi-tour.

Un équipement technique à privilégier pour l’ascension du Grand Ballon

Les gens ne sont pas bien équipés…

Major Philippe Viré, PGM 68

Lors de la conférence de presse, un autre point qui a poussé les organismes décisionnaires a été soulevé, celui de l’équipement des utilisateurs du Grand Ballon. “Mal préparés et insuffisamment équipés, nous recevons trop souvent des appels de randonneurs en difficulté” a rappelé le major Philippe Viré du PGM 68.

Un équipement insuffisant pour une sortie hivernale

Le conditions climatiques du Grand Ballon sont en effet très rudes : c’est généralement le point le plus froid et venteux d’Alsace. En hiver, le manteau neigeux est très épais avec plus d’un mètre et la température la plus extrême a été atteinte le 12 février 2012 avec −31,2 °C !

“Nous proposons une excellente panoplie d’alpiniste à tous les amoureux de la haute montagne !” indique Jérôme, le directeur du magasin The North Face Strasbourg. Installée au cœur de Strasbourg depuis quelques années, la marque est spécialisée dans le vêtement technique et pionnière dans l’équipement de montagne.

Demandes de permis pour le Grand Ballon : une longue liste d’attente

Les inquiétudes sont donc grandes quant à la demande de permis. Une affaire à suivre…

 


 

 

C’était vraiment n’importe quoi, mais au moins vous avez appris plein de choses sur le Grand Ballon et les Vosges 😉

Les citations du major Viré, de Laurent Seguin et de Jérôme de The North Face Strasbourg sont fausses (même si le magasin propose réellement une panoplie d’alpiniste 👌🏻). Celles de M. Ferstler sont en partie vraies mais totalement sorties de leur contexte ou inventées.

Maintenant, faites un truc utile  !

Informez vous sur les missions du Parc naturel régional des ballons des Vosges, soutenez l’action du PGM ou achetez vos cartes au Club Vosgien !

Bon 1er avril 2019 😉

Commentaires
Quentin Cogitore
J'aime la montagne et les plaques d'immatriculation suisses. J'ai créé Vᴏꜱɢᴇꜱ ǫᴜɪ ᴘᴇᴜᴛ ! avec l'idée de vous aider à partir à l'aventure.

Idée rando en Alsace : sur les Hautes Chaumes des Vosges

Previous article

Pourquoi attendre cet été quand on peut vivre l’aventure dès ce week-end ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *