0

Si vous cherchez une idée de trek pour partir cet été pas loin de Strasbourg, on a ce qu’il vous faut ! À seulement 3h en train de Strasbourg, ce trek en Bavière de 5 jours vous emmènera dans les Alpes d’Allgäu à la découverte du sud de l’Allemagne dans un univers montagneux de toute beauté. Et pour vous aider dans la préparation de votre trek en Allemagne, voici un roadbook avec les infos et les conseils pour partir sereinement à l’aventure !

Roadbook : trek en Bavière dans les Alpes d’Allgäu

Un trek en bavière de 5 jours pour une aventure en pleine montagne !

🏔 Difficulté moyenne du trek : 7/10

🕓 Durée du trek : 5 jours (5h à 7h de randonnée par jour)

🥾 Distance totale : 63km

⬆️ Dénivelé total : 4500D+

📍Départ et arrivée : Oberstdorf, Bavière, Allemagne

🚄 Y aller en transports en commun : Strasbourg – Oberstdorf en train via Ulm ou Stuttgart. Voir le détail plus bas

 

J’ai réalisé ce trek du 10 au 15 juillet 2019 et je vous partage aujourd’hui ce roadbook avec les infos essentielles et mes conseils pour que vous puissiez vous aussi  organiser votre trek en Bavière !

Le trek en quelques mots

Ce trek est un excellent compromis pour ceux•celles qui sont en quête d’une aventure dépaysante, facilement accessible depuis Strasbourg et avec un petit budget ! Au cœur de la Bavière dans le sud de l’Allemagne, ce trek de 5 jours est une immersion dans les panoramas pittoresques des Alpes allemandes.

Le village d'Oberstdorf est le village le plus méridional d'Allemagne, situé en Bavière du sud

Vue sur le village d’Oberstdorf

C’est où ?

C’est en Bavière, la région la plus méridionale d’Allemagne et plus précisément dans les Alpes d’Allgäu. Ils sont situés entre le lac de Constance et les Alpes tyroliennes et ils s’étirent sur plusieurs vallées.

Le paysage est typiquement alpin et bavarois : d’abord les villages de chalets noirs et les prairies dans la plaine, puis viennent les forêts de mélèzes au-dessus et les alpages, et enfin, le royaume de la roche. Les sommets avoisinent les 3 000 m d’altitude mais sans jamais vraiment les dépasser, ce qui offre un terrain de jeu formidable pour qui aime randonner !

La vallée d’Oberstdorf est à la dernière vallée d’Allemagne avant d’entrer en Autriche. D’ailleurs, ce trek en Bavière joue plusieurs fois à saute-mouton avec la frontière.

C’est pour qui ?

Je ne vais pas vous le cacher : ce trek est engagé ! Je l’ai noté 7/10 pour la difficulté, il s’adresse donc à des randonneurs aguerris qui n’en sont pas à leur premier trek. Les passages délicats avec “du gaz” sont nombreux et il faut parfois carrément utiliser les mains pour s’assurer. Il est absolument nécessaire d’avoir le pied sûr pour s’engager dans ce trek.

Deux randonneurs évoluent sur le Heilbronner weg dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

Oui, c’est pentu 😱

Cela dit, il est possible de faire des étapes plus courtes ! En adaptant l’itinéraire à votre niveau, vous pourrez avancer plus tranquillement chaque jour et vraiment profiter des plaisirs de l’itinérance en pleine montagne. Je vous en parle plus bas dans la section “alternatives et échappées”.

L’itinéraire complet de ce trek en Bavière

Pour l’itinéraire détaillé jour après jour, c’est plus bas ! Continuez à scroller

Pourquoi faire ce trek ?

Toujours à la recherche de bonnes idées pour partir à l’aventure en pleine nature, plusieurs raisons m’ont poussé vers les Alpes d’Allgäu. La proximité avec Strasbourg, l’engagement physique, la promesse de beaux paysages… Un an après, je peux lister pour vous les plus et les moins de ce trek en Bavière.

Les plus

🚝 Un accès facile depuis Strasbourg : on accède facilement à Oberstdorf, le village de départ de ce trek en Bavière, depuis Strasbourg. Avec un ou deux changements en Allemagne, le trajet ne dure pas plus de 5h.

🗺 Un itinéraire adaptable : on peut facilement rallonger l’itinéraire sur 6 voire 7 jours si on ne se sent pas de boucler les étapes difficiles. Par ailleurs, les échappées sont nombreuses pour retourner à Oberstdorf en cas de pépin.

🏡 Un itinéraire très bien aménagé : les hütte (refuges) sont nombreuses et idéalement installés pour faire des étapes courtes. Les chemins sont quant à eux bien balisés, l’itinéraire emprunte plusieurs fois le tracé de la Via Alpina, un chemin de grande randonnée qui traverse les alpes d’est en ouest. Je ne me suis jamais perdu ou trompé de chemin.

💶 Une aventure bon marché : idéal pour les petits budgets, l’Allemagne propose un excellent rapport qualité-prix. On dort et on mange pour des prix très raisonnables sans être constamment en train de surveiller la moindre dépense. Avec des billets de train pris à l’avance, ces 5 jours m’auront coûté environ 350€ en dormant et mangeant dans les refuges presque tous les jours.

Les moins

⛺️ Il n’est pas possible de bivouaquer : tout l’itinéraire si situe dans la réserve naturel Allgäuer Hochalpen où le bivouac est strictement interdit tout au long de l’année. Une grande partie de la zone est l’habitat d’une flore et d’une faune fragiles qui sont protégées. Gare à vous, l’amende peut aller jusqu’à 150€ mais de toute manière les gardiens de refuge veillent au bon respect des règles.

😱 Un itinéraire parfois très engagé : il est absolument nécessaire de ne pas avoir le vertige pour réaliser ce trek, notamment la troisième étape sur le Heilbronnenweg où les passages scabreux sont légions. Pour avoir réalisé ce trek en juillet, il y avait aussi encore beaucoup de névés (zones encore enneigées).

🥵 Certaines étapes sont assez physiques : dans le découpage que je vous propose, certaines étapes demandent des ressources physiques importantes. Il faut avoir de l’entraînement avant de se lancer dans cette aventure.

💰 Le royaume du paiement en espèces : l’Allemagne a développé une forme d’allergie aux paiements en carte bancaire. Mais ficeler un budget pour une aventure de 5 jours voire plus avec uniquement des espèces est un boulot assez chronophage. Renseignez-vous bien sur les tarifs pratiqués par les différents refuges dans lesquels vous allez séjourner avant de partir.

Organiser son aventure

Passons maintenant aux choses sérieuses : tout ce qu’il faut savoir pour organiser votre trek en Bavière ! Vous trouverez ci-dessous des infos pour vous rendre à Oberstdorf, le village de départ de ce trek en Bavière, depuis Strasbourg, les refuges et leur fonctionnement, les infos sur les cartes de randonnée et enfin la liste du matériel de randonnée pour un trek de 5 jours avec lequel je suis parti.

Avant de vous lancer, jetez un œil à ces autres articles !

ℹ️ Préparer son premier trek : le guide pour se lancer

🗺 Comment bien s’orienter avec une carte ? : notre guide pour ceux•elles qui débutent

🧂3 objets qui vont changer votre trek : des p’tits riens qui font toute la dif’

Rejoindre Oberstdorf depuis Strasbourg

Je vous le disais en introduction : le point de départ de ce trek dans les Alpes bavaroises est Oberstdorf et le village est accessible en train depuis Strasbourg. Les prix varient entre 30€ et et 80€ et la durée varie de 5h à 8h.

🚄 Pour générer un itinéraire en Europe, j’utilise trainline.fr.

Attention, les changements en gare peuvent être nombreux : Offenburg, Stuttgart, Donaueschingen, Ulm, Kempten etc.

Les refuges

Comme le bivouac est interdit sur l’ensemble du parcours de ce trek, il n’y a pas d’autre solution que d’utiliser les refuges construits dans la réserve naturelle. Les structures sont assez grosses avec des dortoirs allant parfois jusqu’à 40 couchages, à chaque fois un véritable restaurant avec un menu à la carte et un service à table.

Une assiette d'un plat allemand servi dans un refuge dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

À l’arrivée, on vous remet une petite carte en papier sur laquelle on notera  d’un côté les boissons que vous avez consommées pendant votre séjour et de l’autre les plats. Comme ici même à 2000m d’altitude on aime plutôt bien enquiller les pintes de bière, on peut vite perdre le compte…! Il est conseillé de régler la note avant d’aller se coucher.

Un randoneur tient dans sa main la carte des consommations du refuge Prinz Luitpold dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

Les équipements diffèrent d’un refuge à l’autre : l’eau des sanitaires n’est pas toujours chaude, certains refuges font payer la douche en supplément, d’autre n’ont simplement pas d’eau chaude. Aussi, le gardien pourra vous demander une participation financière pour recharger votre téléphone, parfois non.

Un homme charge son téléphone sur une multiprise encombrée au refuge de Rappensee dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

Embouteillage de chargeurs à la Rappenseehütte

La plupart des refuges sont des structures indépendantes mais référencées par le Deutshen Alpenverein, le club alpin allemand abrégé “DAV”. Vous trouverez donc la liste des hütte sur le site du DAV à cette adresse : alpenverein.de. Je vous conseille de réserver si vous réalisez ce trek à deux pendant la haute saison, la plupart des refuges ont une adresse mail pour prendre les réservations.

Le bon plan : si vous êtes membre du Club Alpin français ou d’une association membre du réseau des clubs alpins, vous aurez droit à la réduction membre, comme dans les refuges tenus par le CAF en France. Faites le calcul : il peut être intéressant d’investir dans la licence du club (environ 100€) si les économies que vous allez réaliser grâce à la réduction sont supérieures au prix de la licence !

Les refuges de l’itinéraire

🏡 Fiederepasshütte – jour 1 : pour cette première nuit, direction la frontière autrichienne dans ce gros chalet avec vue sur les montagnes. La salle de restaurant est panoramique : on profite à 200% de sa bière allemande ! Nuit en dortoir à 24€ pour les non-membres, 13€ pour les membres. Plus d’infos : fiderepasshuette.de

🏡 Rappenseehütte – jour 2 : refuge installé sur les bords du lac de Rappen, au pied du Heilbronner weg et ses passages étroits. Nuit en dortoir à 24€ pour les non-membres, 13€ pour les membres. Plus d’infos : rappenseehuette.de

🏡 Kemptnerhütte – jour 3 : après une belle journée sur le Heilbronner weg, on apprécie ce beau chalet en pierre niché au creux d’un vallon verdoyant derrière lequel le soleil se couche. Nuit en dortoir à 22€ pour les non-membres, 11€ pour les membres. Plus d’infos : kemptner-huette.de

🏡 Prinz Luitpold Haus – jour 4 : ce refuge est caché derrière une crête, j’ai particulièrement aimé les dortoirs, tout en bois gravé. Nuit en dortoir à 24€ pour les non-membres, 13€ pour les membres. Plus d’infos : prinz-luitpoldhaus.de

🏡  Edmund Probst Haut – jour 5 : le dernier refuge du trek se situe à l’arrivée de la télécabine vers Oberstdorf pour une transition douce avant la redescente vers la civilisation. Vue imprenable sur le village en bas ! Nuit en dortoir à 24€ pour les non-membres, 13€ pour les membres. Plus d’infos : edmund-probst-haus.de

Quelles cartes de randonnée utiliser ?

Pour me repérer pendant ce trek dans les Alpes de Bavière, j’ai surtout utilisé l’application Open Runner que vous devez connaître à présent. C’est avec cette application que je définis tous les itinéraires de randos dans les Vosges et de trek. L’application de me sert donc de GPS pour vérifier que je suis bien sur le chemin que j’ai déterminé.

Mais j’ai fait l’essentiel de mon orientation avec deux cartes de randonnée du DAV : la BY2 (Kleinwalserthal – Hoher Ifen, Widderstein) et la BY4 (Allgäuer Hochalpen – Hochvogel, Krottenkopf). Ces deux cartes sont au 1:25 000e, elles offrent donc une bonne information sur la nature du terrain, les torrents, points d’eau et chemins balisés.

Je les ai achetées au bureau de tabac de la gare d’Oberstdorf environ 12€ chacune, vous en trouverez aussi à l’Office de Tourisme situé en face de la gare.

Sur place, le balisage est très bien réalisé, on trouve à intervalle régulier des panneaux de signalisation qui permettent de se repérer dans l’espace et surtout dans le temps.

Panneaux de balisage sur les chemins de randonnée dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

Le balisage le long du trek

Le balisage dans les Alpes d'Allgäu

🟡 Jaune : des chemins de randonnée sans difficulté, parfois même sur des routes carrossables.

🔴 Rouge : des sentiers de randonnée engagée qui peuvent nécessiter de la technique

🔵 Bleu : les via ferrata ou itinéraires alpins très engagés et pentus qui nécessitent du matériel adapté (casque, sangles, baudrier). On parle ici de “Klettersteig”. Si vous êtes sur un balisage bleu : c’est mauvais signe !

Quel matériel de trek emporter ?

Je vous propose ci-dessous une liste du matériel que vous pouvez emporter avec vous si vous voulez faire ce trek en Bavière en été.

Ce n’est pas exactement le matériel que j’avais avec moi (j’avais une tente et un tapis de sol avant de me rendre compte sur place qu’il n’était pas possible de bivouaquer), elle est donc optimisée et adaptée après coup.

👕 Vêtements🥾 Matériel technique🍫 Food🎒 Divers

◻️ Coupe vent imperméable et respirant léger
◻️ 1 t-shirt laine mérinos manches longues
◻️ 2 t-shirt respirants manches courtes
◻️ Softshell
◻️ Doudoune
◻️ Pantalon de trekking
◻️ Pantalon-short
◻️ 3 paires chaussettes
◻️ 3 caleçons / culottes
◻️ Gants de randonnée
◻️ Bonnet
◻️ Casquette
◻️ Sac à linge sale
◻️ Trousse de toilette (brosse à dents, dentifrice, savon, shampooing)

◻️ Chaussures de randonnée montantes
◻️ Crampons forestiers
◻️ Bâtons de randonnée avec spatules à neige
◻️ Lampe frontale
◻️ Sachet de croc-croc (un mix de fruits secs, fruits oléagineux, chocolat)
◻️ Barres de céréales / chocolat
◻️ Montre
◻️ Powerbank
◻️ Téléphone avec chargeur
◻️ Écouteurs
◻️ Livre(s)
◻️ Argent liquide
◻️ Papiers d’identité
◻️ Fiche de secours (numéros d’urgence et infos personnelles en cas de souci

L’itinéraire détaillé

Je vous partage donc à présent l’itinéraire détaillé de mon trek de 5 jours dans les Alpes de Bavière en Allgäu. C’est le tracé que j’ai utilisé sur place et que j’ai défini à partir de mon niveau de randonnée et ma condition physique.

⚠️ Si vous voulez réaliser ce superbe trek, regardez bien le niveau d’engagement de chacune des étapes pour éventuellement adapter l’itinéraire à votre envie et votre niveau.
Si vous voulez découvrir le récit de mon trek en bavière, c’est par ici ! 👇🏻

Sur les sentiers de Bavière / Cinq jours en Allgäu

Jour 1 : du Fellhornbahn à la Fiederpasshütte

🏔 Difficulté de l’étape : 8/10

🥾 Distance : 12km

⬆️ Dénivelé total : 1300 mD+

📍Départ : Fellhornbahn

📍 Arrivée : refuge de Fiederepass (Fiederepasshütte)

Cette première étape va vous mettre dans le bain très rapidement ! Avec ses 1300m de dénivelé pour moins de 12km, on peut dire que ça monte bien. Je vous conseille de prendre le bus n°7 depuis la gare d’Oberstdorf en direction de “Birgsau Alpe Eschbach” et de descendre à l’arrêt Fellhornbahn Brücke. De là, vous rejoindrez facilement l’itinéraire qui monte en direction du Fellhorn.

En arrivant au Fellhorn

Une fois arrivé à la station, l’itinéraire est plus simple et roulant en étant relativement plat avec un parfois un léger dénivelé jusqu’à l’épine du Kanzelwand. Là, le chemin descend dans le lit du Warmatsgrundbach qu’il va falloir remonter jusqu’à arriver à la Fiederepasshütte.

Le refuge de Fiderepass dans les Alpes d'Allgäu

Arrivée à la Fiderepasshütte installée à la frontière autrichienne

Le tracé de l’étape

Jour 2 : de la Fiderepasshütte à la Rappenseehütte

🏔 Difficulté de l’étape : 6/10

🥾 Distance : 14,5km

⬆️ Dénivelé total : 1000 mD+

📍Départ : Fiederepasshütte

📍 Arrivée : Rappenseehütte

Cette deuxième journée est plus simple que la veille, mais toutefois plus longue. Depuis la Fiderepasshütte, vous allez d’abord prendre la direction du Fiderescharte. De là, la plupart des trekkers allemands vont emprunter le klettersteig qui les conduira sur la crête jusqu’à la Mindelheimer Hütte. En chemin vers le Fiederescharte, ne craignez donc pas les regards intrigués et apeurés des gens qui vont voir passer sans matériel adapté, c’est normal ! Votre itinéraire descend par le sud vers le Tauferbergalpe avant de serpenter à plat vers la Mindelheimer Hütte en question.

Le refuge de Mindelheimer dans les Alpes d'Allgäu

La Mindelheimerhütte est un refuge que vous passerez dans la matinée

Continuez en descendant vers le talweg du Haldenwangerbach. C’est ici une partie reposante qui vous fait perdre un peu d’altitude et retrouver l’alpage. Une fois le ruisseau atteint, il vous faudra remonter jusqu’au Salzbücheljoch et traverser l’air de rien la frontière avec l’Autriche.

Les montagnes des Alpes d'Allgäu

En descendant du Diderescharte

L’itinéraire serpente ensuite autour de 1800m d’altitude dans les alpages et traverse plusieurs fois le lit de ruisseaux impétueux.

Un groupe de randonneurs traverse un névé sous l'œil bienveillant de son guide de haute montagne en Bavière

Les passages de névés peuvent être nombreux

L’arrivée à la Rappenseehütte se mérite ! Il vous faudra venir à bout d’une méchante et longue dernière montée en ayant toujours en visuel le gros chalet qui semble vous narguer, en haut de la pente. Mais ce dernier coup de collier vaut toutes les peines du monde quand vous arriverez sur les bords de ce petit lac niché au pied de sommets étincelants qui se dressent vers le ciel !

Le refuge de Rappensee dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

La Rappenseehütte dans la fin du jour

Le tracé de cette étape

Jour 3 : de la Rappenseehütte à la Kempterhütte

🏔 Difficulté de l’étape : 8/10

🥾 Distance : 10km

⬆️ Dénivelé total : 571 mD+

📍Départ : Rappenseehütte

📍 Arrivée : Kempterhütte

Sur le papier, c’est l’étape la plus simple du trek avec ses 10km et 570m de dénivelé. En réalité, c’est la journée la plus engagée… Dès le départ, vous vous engagerez sur le Heilbronner weg, un chemin de randonnée d’altitude où les passages techniques sont nombreux. Des câbles et des échelles ont été installés aux points les plus sensibles, mais il faut parfois mettre les mains sur le caillou pour avancer. Les passages de grands névés sont nombreux et la crainte de dévisser dans le vide est très présente !

Mais c’est aussi la plus belle étape, naturellement. En gagnant de l’altitude, vous profiterez de panoramas splendides sur les Alpes bavaroises ! La plupart du chemin se fait du côté autrichien, vous passerez donc à plusieurs reprise la frontière matérialisée par des bornes blanches et un “Ö” gravé. Vous devriez arriver tranquillement dans l’après-midi à la Kemptnerhütte et pourrez profiter de sa superbe terrasse en admirant une vue à 360° sur les alpages alentours.

 

Le tracé de cette étape

Jour 4 : de la Kemptnerhütte à la Prinz-Luitpold Haus

🏔 Difficulté de l’étape : 8/10

🥾 Distance : 17km

⬆️ Dénivelé total : 1180 mD+

📍Départ : Kemptnerhütte

📍 Arrivée : Prinz-Luitpold Haus

Cette quatrième journée est la plus longue, il faudra faire preuve d’endurance et de ténacité car le profil de cette rando va vous donner du fil à retordre ! Depuis la Kemptnerhütte, vous rejoindrez le Fürschiessersattel pour passer la ligne de crête. Un grand névé devrait vous attendre de l’autre côté, soyez prudent en le traversant.

Un randonneur tient entre ses mains une carte de randonnée dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

On longe ensuite la ligne de crête qui est la frontière avec l’Autriche jusqu’au Kreuzeck avant de continuer toujours sur la crête au-dessus de l’Eissee. Là, descendez dans le vallon pour rejoindre la Widenfeldhütte. Vous emprunterez ici un bout de la Via Alpina, un chemin de grande randonnée qui traverse les Alpes d’Est en Ouest.

Borne de balisage de la Via Alpina dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

Faites une pause avant d’entamer votre deuxième grosse montée de la journée vers le col de l’Himmeleck. Descendez dans le vallon pour passer à côté de la Schönberghütte et remonter à nouveau vers  le Wiedemerkopf. Vous devriez enfin voir apparaître le refuge Prinz Luitpold au détour du chemin !

Le refuge Prinz Luitpold dans les Alpes d'Allgäu en Bavière

Le tracé de cette étape

Jour 5 – de la Prinz-Luitpold Haus à la Edmond Probst Haus (Oberstdorf)

🏔 Difficulté de l’étape : 5/10

🥾 Distance : 10km

⬆️ Dénivelé total : 650 mD+

📍Départ : Prinz-Luitpold Haus

📍 Arrivée : Edmund Probst Haus

Voici la dernière étape de ce trek en Bavière dans les Alpes d’Allgäu. Rien de très compliqué pour cette ultime journée, si ce n’est le passage du Zwerenwand qui peut être un peu physique. Vous reviendrez d’abord sur vos pas en passant cette fois-ci devant la Schönberghütte.

Une fois le Zwerenwand passé, le chemin n’est pas compliqué. Il est balisé par la Via Alpina et sinue en perdant progressivement de l’altitude jusqu’à rejoindre une route à l’écart de la station d’arrivée de la télécabine.

Le village d'Oberstdorf est le village le plus méridional d'Allemagne, situé en Bavière du sud

Retour à Oberstdorf

La Edmund Probst Haus se situe sur la droite du hameau. Si vous le souhaitez et que vous arrivez suffisamment tôt, vous pouvez redescendre à Oberstdorf directement avec la télécabine.

Le tracé de cette étape

 

 

Ce roadbook vous a été utile ? Soutenez-nous sur Tipeee, on a besoin de vous !

✌🏻 Je soutiens “Vosges qui peut !” sur Tipeee !

Plus d'articles dans Treks et aventures

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *